• L’Objet en question(s): La collection TELAIO par Amaury Poudray

    La rubrique “L’objet en question(s)” présente des portraits d’objet ou de séries d’objets, par leurs créateurs: l’histoire de leur genèse, leurs contraintes, leurs enjeux… Aujourd’hui c’est le designer Amaury Poudray qui nous présente sa collection TELAIO pour THE GALLERY à Bruxelles.

    Pourriez-vous nous décrire votre projet en quelques mots?
    TELAIO est une collection de six géométries démontables pouvant faire office de paravent et de petit mobilier d’appoint. Les structures sont associées à un jeu de sangles qu’il convient de tendre et placer. La collection explore les thèmes de géométrie et de flexibilité.

    Comment ce projet vous a-t-il été confié?
    Ce projet est une commande de THE GALLERY basée à Bruxelles. Son directeur, Marino Fermi souhaitait que je conçoive une collection de paravent pouvant éventuellement proposer d’autre fonction annexes. Je lui ai proposé de travailler avec des structure en métal et surtout avec une fabrique de sangle lacets et galon basé à Cholet dans le Maine et Loire.

    Quels étaient, selon vous, les principales contraintes et les principaux enjeux de ce projet?
    Faire quelque chose qui puisse avoir un air nouveau dans le domaine du paravent déjà beaucoup exploité. Mon challenge a encore une fois été d’associer mes aspiration à cette envie de nouveauté, associer les savoir faire que je voulais mettre en avant avec le concept. Faire naître quelque chose qui concentre les envies de chacun, un concentré d’aspiration. Ce que j’aime avant tout c’est rassembler les différentes contraintes dans une seule collection et ajuster, faire les bons choix, les bon compromis et arriver a quelque chose de juste. Avoir assez d’imprévu pour me faire surprendre et assez de contrôle pour ne pas être pris au dépourvu.

    Quel était votre concept ou votre idée de départ?
    Mon idée de départ était clairement d’avoir des structure assez fines avec les fil tendu colores qui remplissaient cette structure. Avoir quelque chose de opaque et transparent en même temps. Je pense avoir réussi, même si cela a été difficile de devoir augmenter toutes les section pour des question de solidité, etc. on s’est éloigné un peu du dessin originel mais pour un résultat encore mieux qu’espéré. Je suis satisfait.

    Pourquoi le projet a-t-il, au final, cette forme et ce ou ces matériaux?
    Par intuition .. j’ai tendance a aimer habiller des structures, a tisser des liens, à jouer avec les paradoxes. Montrer/cacher, construire/déconstruire. Ce projet aussi a une composante qui me plaît particulièrement en ce moment qui est la démontabilité. Toutes les structures se démontent ce qui a fortement influer sur l’esthétique générale du projet.

    Qui étaient vos interlocuteurs chez votre client, et avec qui avez-vous du collaborer?
    Mes interlocuteurs sont les entreprises que j’ai choisi pour le projet (métal et sangles) et la galerie éditrice du projet, THE GALLERY BRUXELLES

    Au total, combien de personnes ont travaillé sur ce projet?
    Moi seul sur la partie conception. un stagiaire m’a assisté pour le développement et sinon 3 entreprises pour la fabrication des structures en métal, pour la fabrication des sangles et pour la couture des crochets sur les sangles.

    Quelles sont les difficultés que vous avez éventuellement rencontrées sur ce projet, et comment les avez-vous contournées?
    La précision des longueurs des sangles, j’ai du passer beaucoup de temps de calcul et de compréhension d’élasticité d’une sangle afin d’obtenir la bonne tension, les bonnes longueur. Il y a aussi eu un vrai travail sur la géométrie des ensemble, sur le choix des couleurs qui m’a pris un tempos fou et sur les textures de sangles qui donnent un choix infini. Sur combien de temps s’est déroulé ce projet? (entre le moment où il vous a été confié et sa date de sortie, ou alors combien de temps a pris chaque étape) environ 6 à 8 mois

    Rétrospectivement, changeriez-vous aujourd’hui quelque chose à votre projet?
    Non les choses sont ainsi et c’est bien.

    Et pour finir, où en est ce projet?
    Le vernissage est le 23 Septembre à la galerie, pour une exposition durant le Design September de Bruxelles. Vernissage à THE GALLERY le 23/09 et exposé du 24/09 au 02/10 édition limitée pour chacune des pièces a 3 exemplaires + 1 épreuve d’artiste.

    Photographies : © Laure Melone

    Retrouvez plus d’interviews de designers en cliquant ici.


    Laisser un commentaire