• Interview: Patrick Jouffret

    C’est aujourd’hui Patrick Jouffret, designer industriel installé à Toulon et fondateur de l’agence 360, qui répond à nos questions.

    Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre formation et votre parcours professionnel?
    Après un BTS d’esthétique Industrielle, j’ai étudié à L’ESDI de Toulon, dont je suis sorti en 1996. J’ai ensuite travaillé chez Modas, un petit peu à Tokyo puis dans une agence parisienne jusqu’en 2005. Début 2006 j’ai fondé 360.

    Sur quel(s) sujet(s) travaillez-vous en ce moment?
    Des toilettes sèches publiques, un triporteur, un casque de vélo, l’aménagement du téléphérique du Faron, plusieurs projets pour Look et des instruments de musique.

    Combien de personnes compte votre agence?
    Après avoir employé un ingénieur, nous nous sommes recentrés sur le design et j’ai désormais un assistant, Ludovic (diplômé de l’ISD) ainsi que Stéphanie pour l’administratif de l’agence et ses conseils éclairés. Les tâches que je confie à mon collaborateur vont de la création à la mise au point en fonction des besoins. Nous travaillons aussi avec un réseau de partenaires spécialisés (Ingénierie, architecture, IHM).

    Quelle est votre méthode de travail habituelle?
    Je commence par la mise en place d’un cahier des charges qui rassemble toutes les contraintes et opportunités connues. Ensuite, nous explorons de nouvelles possibilités en observant les utilisateurs, en imaginant des scénarii.
    Parallèlement, je travaille par croquis rapides, souvent en déplacement. Nous validons les concepts en maquette papier ou carton (pas de mousse à l’agence, j’en ai trop respiré pendant mes années Parisiennes, et puis je n’ai pas la place pour un grand atelier fermé). Ensuite, nous faisons une première mise au point en 3D ou 2D. Comme nous développons la plupart du temps les projets de A à Z en intégrant l’ingénierie, une grande partie de notre travail consiste à conserver la fraîcheur de l’idée pendant tout le processus de mise au point jusqu’à la fabrication du produit.

    Fréquentez-vous les blogs et sites Internet consacrés au design, et si oui lesquels?
    Malheureusement peu, faute de temps. Disons que j’ai souvent l’impression quand l’un voit quelque chose qui lui semble intéressant, il l’envoie à l’autre et vice versa.

    Y a-t-il un ou plusieurs designers, ou créateurs, qui vous inspirent au quotidien?
    Oui, en particulier Sam Hecht, Charles & Ray Eames, Sori Yanagi.

    S’il y avait une chose à changer dans le design?
    J’imagine qu’une relation, plus fréquente, naturelle et directe, entre industriels, artisans et designers pourrait donner quelque chose d’intéressant.

    Quelle est la commande que vous aimeriez vous voire confier?
    Un projet que je n’imagine pas encore, qui me chavirerait.

    De votre point de vue, le métier de designer est-il enviable aujourd’hui?
    Oui, il n’y a pas de quoi se plaindre. Chacun peut le vivre à sa façon.

    Pour finir, un livre, un site Internet, un film, une découverte récente… que vous auriez envie de partager avec nous?
    Ce n’est pas très original, mais j’ai revu récemment quelques films de Cassavetes, Shadows, Une femme sous influence, puissant.

    —–

    Quelques projets de Patrick Jouffret:


    Angiographe, Lheritier 2007.


    Bloc de secours, Thomas & Betts 2010.


    Lampe portative EDF100L, Kaufel 2009.


    Lampe de bureau Infinity, Unilux 2010.


    Maisons en bois Performance, Cuny Constructions 2009.


    Passerelle de Lieusaint, Atelier Cépage 2008.


    Portant Pioche, Prototype 2009.


    Vélo Aerodynamique 596, Look Cycle 2009.


    Vélo Pliant My16, Mobiky 2008.

    Photos et visuels © Patrick Jouffret.

    Pour en savoir plus: www.agence-360.com

    >> Voir nos autres interviews


    2 commentaires

    1. La Revue du Design » Blog Archive » Magic dit:

      [...] Retrouvez aussi notre interview de Patrick Jouffret, fondateur de l’Agence [...]

    2. La Revue du Design » Blog Archive » Kiffy dit:

      [...] Retrouvez également ici notre interview de Patrick Jouffret. [...]

    Laisser un commentaire