• Le fauteuil Motenasu par le designer Jean-Baptiste Sibertin-Blanc

    C’est après avoir suivi deux formations complémentaires, celles d’ébéniste marqueteur à l’école Boulle puis celle de designer à l’Ensci – Les Ateliers que Jean-Baptiste Sibertin-Blanc a développé son style oscillant entre les métiers d’art et de design. Sa dernière création, le fauteuil « Motenasu » actuellement exposé à la Granville Gallery s’inscrit à la croisée de ces deux disciplines. Une création complexe et fluide à la fois, qui nous évoque un idéogramme japonais ou encore une lettre de l’alphabet.

    Une assise de chêne aux lignes anguleuses contrastées par son dossier qui s’étire dans une courbe accueillante se développant des accoudoirs. Une pièce sculpturale et élégante semble esquissée d’un coup de crayon continu, une silhouette linéaire qui se dessine dans l’espace. Comme le souligne Jean-Baptiste Sibertin-Blanc « Motenasu » signifie en japonais accueillir mais aussi être réceptif.

    Jean-Baptiste Sibertin-Blanc à propos de Montenasu : «Le projet est né dans mon journal de bord tenu au cours de l’Académie des Savoir-faire à laquelle j’ai participé en 2014. Je cherchais à utiliser et mettre à profit toute la flexibilité du bois afin d’obtenir une tension entre l’assise et le dossier au moment où l’on s’assied. Une autre manière de donner le sentiment d’être bienvenu dans le fauteuil Motenasu. Ce siège est un nouveau départ, il incarne une nouvelle étape dans ma vie professionnelle. Dans ce futur, le dessin sera toujours aussi présent bien sûr, mais il n’est pas impossible que, parfois, l’art prenne le pas sur la fonction. Ce qui est sûr, c’est qu’à l’image de cette collaboration avec Jean-Pierre Bruaire et Catherine Melotte, j’aspire à des circuits plus courts, plus authentiques, plus proches de mon engagement : moins produire pour consommer autrement. »


    Photographies : © Grégory Copitet

    Sur le même thème, retrouvez plus de projets en visitant notre catégorie mobilier.


    Laisser un commentaire