• | | A propos | Contacts | Liens | Partenaires | Les auteurs
    Suivez-nous Share

  • Design à voir, lire ou écouter…

    Des idées, des découvertes, des projets édités ou publiés, des textes ou article parus dernièrement. A lire, à voir ou à écouter… et à découvrir ici.

    A voir:


    1/ Samsung’s G-Series takes home the Gold for materials (via core77.com).


    2/ Alfa Romeo Pininfarina (via fubiz.net).


    3/ Pilke by Tuukka Halonen for Skandium (via dezeen.com).


    4/ Multiuse by Angelo Mangiarotti for Agape Casa (via dailyicon.net).


    5/ Twin C par Berhin Studios (via blog.reflexdeco.fr).


    6/ A Page of Light (via yankodesign.com).


    7/ Balto par iB Rubinetterie (via blog.reflexdeco.fr).


    8/ Vondom – Collection 2010 (via deco-design.biz).


    9/ VerBien by Yves Béhar (via dezeen.com).


    10/ Magic Magis (via spotd.it).


    11/ Martino Gamper: Vigna for Magis (via designboom.com).


    12/ Designspots: Holzprodukte von Staffan Holm (via stylinrooms.de).


    13/ Wall Piercing (via spotd.it).


    14/ Catalan de Ocon + Frances Faccin: Pieletrico (via designboom.com).


    15/ Inhabitat Spring Green Contest 2010 (via designboom.com).


    16/ Lightweight Porcelain Stool par Djim Berger (via muuuz.com).


    17/ MothEaten Light by Eleanor-Jayne Browne (via mocoloco.com).


    18/ Cradle Rock (via swiss-miss.com).


    19/ Frames chair by Sohei Arao (via designboom.com).


    20/ Citroën Metropolis Concept (via fubiz.net).

    A lire:

    21/ « Perspective: IDEO’s Robert Suarez on Mobile and Human-Centered Design ». Au travers d’une série d’entretiens et d’échanges avec des spécialistes du domaine, le site Mobile Behavior cherche à mieux comprendre l’évolution des comportements liés aux technologies mobiles. Dans ce texte, c’est l’intéressante vision de Robert Suarez, responsable du Consumer Experience design (CXd) chez IDEO, qui est mise en avant. A lire… (via mobilebehavior.com).

    22/ « Natural User Interfaces are not Natural », un article de Don Norman montrant les limites de cette tendance récente qui consiste à exploiter des gestes soit disant « élémentaires » et « naturels » du corps humain pour permettre d’accéder à des fonctions spécifiques (iPhone, Wii…), avec un risque que connait bien le design: la standardisation (« a horizontal wiping motion of the fingers means to go to a new page. Pinching or expanding the placement of two fingers contracts or expands a displayed image. « ). Et d’ajouter « Gestures will form a valuable addition to our repertoire of interaction techniques, but they need time to be better developed, for us to understand how best to deploy them, and for standard conventions to develop so the same gestures mean the same things in different systems. » (via interactions.acm.org).

    23/ « Protect and Appreciate – Notes on the Justification of User-Centered Design », un très long article de Turkka Kalervo Keinonen sur l’User-Cendred Design. Peut-on dire, interroge l’auteur, que cette approche, considérée aujourd’hui comme centrale, trouve réellement sa justification dans la satisfaction des besoins fondamentaux des utilisateurs? Et d’ailleurs, qu’est-ce qu’un besoin « fondamental », et peut-on être certain qu’en y répondant, on augmentera de facto la satisfaction des utilisateurs? (via ijdesign.org).

    24/ « Les bonnes intentions du design prospectif », un court article critique de Stéphane Gouret sur les effets d’annonce du design automobile, prenant pour exemple le concept présenté par l’équipe Californienne du design du constructeur nippon Mazda à l’occasion du dernier concours de design organisé par le salon automobile de Los Angeles (via creartivity.lecolededesign.com).


    4 commentaires

    1. Prof Z dit:

      si on ne met pas les noms des designers , il est impossible d’identifier le travail de 3 stars 9, 9 et 10 qui sortent de leur territoire de signature…

    2. Prof Z dit:

      Comme Hinomura dans deco design biz, « j’étais persuadé que la ligne FAZ etait dessiné par Karim Rashid vu la similitude des lignes avec la collection VERTEX »….
      On peut donc en déduire que la valeur ajoutée est essentiellement le nom, la signature , la marque et le service de presse qui va avec mais pas le projet . Les stars designers ont élargi considérablement leur territoire de designers avec la crise, ce qui rend difficile l’attribution d’un projet à un jeune designer puisqu’il est en concurrence avec une star plus médiatisé que lui . La star du design a des addicts , des design victims, des fashion victims puisqu’il est devenu un fashion leader…Cette conception non critique est à l’opposé de celle de l’amateur de design même si la différence ne saute pas aux yeux de tous dans certains blogs

    3. waldezign dit:

      Pour moi, il n’y a pas de Designer Star, mais des Objets Cultes (donc intemporels) qui portent du coup leur créateurs (réels ou présentés comme tel) au niveau du Hall of Fame, les autres objets non « cultisés » de ces même créateurs ne connaissant pas le même sort que ces oeuvres sur-médiatisées, ce qui est bien la preuve de cette absente réelle de « starification ».

    4. Prof Z dit:

      @waldezign tu devrais lire cela de Nicolas Minveille ainsi qu’une bonne douzaine d’interviews d’editeurs qui ont fait appel à des stars au dernier salon de Milan pour contourner la crise…

      http://www.design-blog.info/index.php?category/Designers

    Laisser un commentaire